• © Architecture: Duplex architects and BRUT; Visualisations: Asymetrie

« Gebuur » ou « voisinage » en Allemand conçoit l’habitation urbaine pour des familles : Ici on trouve tout ce qu’une famille recherche, à commencer par de la place jusqu’à la flexibilité, et tout cela à l’intérieur de l’organisation sociale de la ville et dans un environnement verdoyant. En d’autres termes : « Gebuur » est une réponse généreuse aux besoins des familles dans la ville. La flexibilité de l’immeuble et la diversité des fonctions dans les parties communes offrent plus qu’une maison individuelle traditionnelle - dans la ville ou ailleurs. « Gebuur » mise sur des espaces particuliers complétant le chez soi personnel, le « dock » (le hall commun), le « Lochting » (la terrasse sur le toit) et différents « Veurdielen » (espaces communes). Ces espaces sont partagés soit avec la famille, soit avec les voisins directs, soit avec tous les habitants du bloc d’immeuble. Grâce à un empilement intelligent de maisons individuelles chaque habitation à « Gebuur » reçoit une adresse claire avec le focus mis sur l’identité et l’appropriation. La transition entre l’espace public, la desserte collective et l’habitation privée procure un sentiment de « rentrer chez soi ». Ici, chaque appartement dispose d’un espace extérieur privé de grande qualité sous forme de loggias, terrasses, balcons français ou jardins. Les jardins à l’intérieur dans leur ensemble forment la cour, un espace vert collectif à l’échelle du lotissement. A l’instar des jardins classiques de devant ils forment le décor vert qui ravit l’ensemble des habitants. En même temps ils permettent cependant aussi une vue unique sur le quartier Cadix. La cour est un espace de jeu sécurisé pour les enfants et un point de rencontre informel pour les habitants, un peu comme dans les zones d’habitation en dehors de la ville.